Conseils pour les locataires

 

La solvabilité du locataire

Contrairement à une idée répandue, ce n’est pas parce qu’un locataire dispose de gros revenus qu’il paie forcément mieux son loyer. Ce n’est pas non plus parce qu’il est jeune qu’il est plus bruyant. Pour vous, l’important est de vérifier qu’il dispose de revenus réguliers suffisants pour faire face au loyer que vous lui demandez.

Étudiez bien le dossier des candidats

Pour prévenir les risques d’impayés, assurez-vous que son dossier comporte bien les documents suivants :
– pièce d’identité
– trois derniers bulletins de salaire
– dernier avis d’imposition
– contrat de travail
– trois dernières quittances de loyer, justificatif de l’ancien domicile
– relevé d’identité bancaire (Rib)

S’il s’agit d’un local mixte (habitation et bureau, par exemple), demandez également un extrait K-bis pour vérifier l’existence de la société.
Rien ne vous interdit de contacter l’employeur, pour vérifier que le locataire exerce bien une activité.
Votre choix doit se porter sur le candidat qui présente le plus de garanties de paiement du loyer et des charges, et qui semble en mesure d’habiter paisiblement le logement.

Attention : aucun locataire potentiel ne peut se voir refuser la location d’un logement en raison de son origine, de son patronyme, de son apparence physique, de son sexe, de sa situation de famille, de son état de santé, de son handicap, de ses mœurs, de son orientation sexuelle, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales, de son appartenance ou non à une ethnie, une nation, une race ou encore une religion.

Quoi qu’il en soit, si vous n’êtes pas complètement rassuré, demandez-lui la caution de quelqu’un de sa famille, par exemple (parents, grands-parents…).

Priviliégiez un locataire stable

Montrez-vous curieux. Au cours de la discussion, cherchez à savoir si votre locataire potentiel change souvent de domicile ou s’il aime la stabilité. S’il change souvent de domicile, vous risquez un congé rapide et une période de vacance entre deux locations. Ce qui peut faire chuter le rendement de votre investissement et le revenu sur lequel vous comptez, notamment si vous êtes sur le point de partir à la retraite.

Malgré tout, évitez de mener un interrogatoire en règle qui pourrait faire fuir votre futur locataire. La stabilité ou non des locataires est souvent fonction du logement. Si vous louez un studio, il y a fort à parier que vos locataires changeront fréquemment. En revanche, si vous louez par exemple un trois-pièces, vous aurez automatiquement affaire à une clientèle plus familiale, et donc plus stable. Pour peu que vous respectiez cette procédure, vous devriez trouver le bon locataire.

Les derniers articles

Conseils pour les propriétaires

Conseils pour les locataires

10 conseils pour bien acheter

';